jeux video gazette

gazette jeux vidéos


Avis sur Yakuza 2/ Ryû ga gotoku 2

Publié par jeux22 sur 29 Juin 2017, 11:15am

Alors que l’on entendait les premiers coups de pelle au-dessus des tombeaux des PS2, voici qu’arrive de manière inespérée et après deux années de silence, Yakuza 2. Deux années pendant lesquelles nous nous demandions pourquoi nous avions été punis d’une telle disparition sur notre continent. Mais voici le requiem de la PS2. Il est l’heure de montrer que le vieux radiateur (la PS2) en a encore dans le ventre et c’est par les poings d’un yakuza que nous allons découvrir ça.

Yakuza 2 Tatouages et petits doigts

Dure dure la vie de criminel. Notre héros a payé un lourd tribut lors du premier épisode, perdant son amour, son ami et son père (les trois étant des personnes différentes, bien sûr). Le pauvre homme a du combattre comme un forcené pour réhabiliter la vérité et surtout pour sauver la petite Haruka. Maintenant, c’est en homme meurtri que nous retrouvons, cherchant à vivre des jours heureux avec Haruka qu’il adopte indirectement.
Mais la loyauté de Kiryu reste vive, surtout quand son ami et respecté Parrain de son ancien clan se fait tuer sous ses yeux. Ce dernier, avant de mourir, lui confie une mission : éviter que les conflits entre les clans du Kansai et ceux de Tokyo ne virent au chaos total.
Kiryu, en tant qu’homme d’honneur, va alors se battre pour faire entendre son message de paix à travers Osaka et Tokyo, affrontant un adversaire à sa hauteur, Gohda Ryuji, alias le dragon du Kansai.

Mes aïeux attendez-vous à du costaud ! Le scénario est bien ficelé avec une grosse dose d’action. Vous trouverez des personnages charismatiques et soignés, des relations flic-yakuza, des révélations sur des passés ténébreux, des trahisons et autres règlements de comptes… Tout y est pour rappeler des grands classiques des films mafieux japonais. La violence des mots et la violence des actes sur fond du code du honneur des yakuza. Jouissif !!
On a même droit au doublage original qui permet une meilleure immersion que les doublages américains du premier opus tendance « West Coast ». Finis les insultes façon gangsta rap, bienvenue dans le langage fleuri des hommes tatoués en costard noir. Du coup, on remarque une meilleure synchronisation labiale et surtout meilleur jeu « d’acteur-polygone ». Un régal !

I love Osaka!

Chaque joueur trouve ses affinités avec des environnements : on aime la plage, la forêt, l’urbanisme d’un ersatz de New York dans GTA. Le joueur aime à être transporté avec son héros. Pour les amoureux du Japon, Sega avait déjà fait fort avec les deux volets de Shenmue mais ce soft n’a jamais eu de suite. Orphelin, j’avais fait une croix sur un prochain jeu dans un univers nippon réaliste. Mais voilà la série des Yakuza, et voici que mon affinité va encore plus loin : Yakuza 2 alias Ryu ga gotoku 2, se passe (en partie) dans le même lieu que celui de mes vacances d’été, le Kansai. Me voici donc reparti pour un nouveau trip, mais cette fois-ci, dans la peau de Kiryu Kazuma.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents